Notre projet de naissance : co-créer la naissance de son bébé avec le personnel médical

Depuis quelques années, les futurs parents sont invités à réfléchir, s'informer et renseigner la maternité et le personnel médical sur la façon dont ils souhaiteraient vivre la naissance de leur enfant.


Le projet de naissance - sous forme de lettre - est alors transmis, voire lu, à la maternité qui pourra en prendre compte. Aujourd'hui, j'entends beaucoup de retours positifs quant au respect des souhaits évoqués dans le projet de naissance.


Ceci permet de se renseigner en amont sur toutes les éventualités qui existent en tant que futurs parents quant à la naissance de son enfant, et devenir pleinement acteurs de l'accouchement.




Pour notre part, nous avons choisi la maternité de Givors à côté de chez nous (69) qui a très bonne réputation sur l'accouchement et la naissance physiologiques. En plus, d'avoir fait ce choix, nous nous sommes engagés dans un accompagnement global avec accouchement en plateau technique (accoucher avec ma sage-femme libérale qui nous suit depuis le début de la grossesse).


Par conséquent, depuis quelques mois nous co-construisons notre projet de naissance lors de nos rendez-vous avec elle.


Pendant ce processus, nous avons appris plusieurs points essentiels à prendre en compte pour nous :


  • D'abord, nous avons le CHOIX de refuser TOUTES pratiques médicales.

Pendant longtemps, j'ai pensé que nous étions obligés de réaliser les examens, les analyses, les actes médicaux, car on ne m'a jamais donné réellement le choix dans ce domaine de ma vie. Et que simplement "c'est comme ça que ça se passe".


Ceci crée une dépendance, une ignorance et une attitude passive quant à ma santé, à ma grossesse, à mon futur accouchement et certainement à mon futur rôle de parent.

Dans cette alliance entre nous - futurs parents - et notre sage-femme, il a été important de remettre les définitions et les limites entre les actes "conseillés" et "déconseillés".


Ce sont ajoutés, les protocoles qui ont été signés dans une charte entre elle et la maternité pour pouvoir réaliser l'accouchement en plateau technique, qui rassurent et sécurisent les deux parties - et qui officiellement doivent être respectés, sinon la sage-femme pourrait être dans une situation délicate par rapport à la maternité et ne plus pouvoir exercer cette option d'accouchement.


  • Certains actes sont là pour assurer une collaboration sereine entre toutes les parties du processus d'accouchement


J'ai également compris dans cette relation "main dans la main" avec ma sage-femme, que certains actes peuvent la rassurer dans ce processus où elle assure la vie de deux personnes et d'une famille, ainsi que sa propre carrière professionnelle (surveillée de près étant sage-femme et non gynécologue-obstétricienne, la guerre des mondes...).


Cela m'a permis de mieux comprendre l'utilité de certains actes et de son métier : entre lâcher-prise (la nature et les corps savent accoucher) et l'accompagnement sécure qu'elle se doit de proposer.

Il n'était donc plus question pour nous de "refuser pour refuser" tous les actes médicaux sous prétexte que "la nature sait faire", mais bien de comprendre tous les tenants et aboutissants en connaissance de cause autant pour nous, notre bébé, et notre sage-femme.


Ici est née une collaboration seine, sereine, confiante et consciente entre nous.


  • Il est important de rester flexibles et ouverts à toutes les possibilités

Pour nous, ça été important de réaliser que ni nous - futurs parents - ni le personnel soignant ne pouvaient être à 100% certains du déroulement de la naissance de notre enfant.


Qu'il nous faut rester humbles et ouverts à toutes les éventualités, toutes les facilités, bonnes surprises, et aussi difficultés, rebondissements qui peuvent survenir à tout moment de la grossesse ou de la naissance.


Ce sont ici deux processus encore mystérieux, imprévisibles et incontrôlable. Autant pour les médecins que pour nous - futurs parents.

C'est pour cela que nous évoquons dans notre projet de naissance, des SOUHAITS et non des exigences.


Notre intention étant de pouvoir répondre à ce qui nous semble approprié et en accord avec nos valeurs pendant cet accouchement, mariant le bon sens de la nature et de l'intelligence des corps qui savent venir au monde depuis des milliers d'années, tout en y alliant les savoirs et possibilités modernes qui s'offrent à nous au besoin.





Le projet de naissance en quelques points :


Dans la mesure du possible, si la vie de l'enfant et de la mère ne sont pas en danger, que l'accouchement se déroule de façon normale et favorable à nos souhaits :


  • Un accouchement physiologique sans péridurale en salle nature avec la présence de notre sage-femme seulement et uniquement

  • Présence continue du papa durant tout le processus d'accouchement quelque soit l'issue (voie naturelle ou césarienne)

  • Aucun acte médical sans l'accord préalable des parents

  • Ne pas être déclenchée artificiellement (molécules de synthèse)

  • Pouvoir boire et manger en petites quantités

  • Limiter les interactions avec la maman, la laisser dans sa bulle

  • Limiter la lumière, le bruit, les équipements médicaux non nécessaires

  • Pose du cathéter fermé et non relié vers 5-6 de dilatation

  • Pouvoir être mobile tout au long de l'accouchement, choisir mes positions et y être accompagnée

  • Ne pas proposer la péridurale si elle n'est pas demandée par la maman

  • Non utilisation des forceps, cuillères, ventouses

  • Ne pas réaliser d’épisiotomie

  • Ne pas recoudre les déchirures superficielles si existantes

  • Laisser le cordon battre jusqu'au bout avant de le couper

  • Réaliser le peau à peau et la première tétée

  • Aucun acte médical ou toucher médical durant la première heure de vie du bébé

  • Refus (avec décharge) de l'injection d'ocytocine de synthèse pour la délivrance du placenta

  • Conserver le placenta pour utilisation / transformation ultérieures

  • Toute modification pouvant être réalisée, à tout moment, par les parents ou par le personnel médical avec accord des parents

Notre chance, c'est qu'en réalité la plupart des points évoqués ci-dessus, notre sage-femme les réalise déjà spontanément sans avoir besoin de les préciser, puisque c'est en général la définition même d'un projet de naissance physiologique.


Elle restera d'ailleurs avec nous tout le long du processus d'accouchement, même si je suis prise en charge par l'équipe médicale de la maternité (pour une césarienne par exemple).


Tout en posant ces souhaits, nous restons également ouverts aux éventualités inverses (péridurale, césarienne, injection d'ocytocine de synthèse, épisiotomie, acte médical d'urgence sur le bébé, etc.), si cela s'avère nécessaire et approprié à la situation au moment T.


D'ailleurs, je sais d'ores et déjà qu'une dose d'antibiotiques me sera administrée toutes les 4 heures car j'ai été testée positive au Streptocoque B, et que nous ne souhaitons pas refuser cette prescription médicale. Ceci remettant en question d'ailleurs le point sur le cathéter à 5-6 de dilatation...


Nous sommes donc en train d'explorer notre flexibilité par rapport à notre projet initial, et c'est très bien ! C'est ça la vie ! L'imprévu, des décisions, des équilibres, le mouvement constant où aucun paramètre n'est assurément constant.


Pour nous, il s'agit davantage d'un projet de naissance "raisonnée", entre physiologique et traditionnellement médical, qui nous ressemble et qui est en accord avec nos valeurs et celles de notre personnel soignant.





Marion Soeur-Warain

Hypnothérapeute certifiée en Hypnose Humaniste, Thérapie Symbolique et HypnoNatal ®

Thérapeute Danse Intuitive, l'intelligence du corps en mouvement

Auteure "Les routes de la liberté" City Ed.


#Intériorité #Emotion #Féminin #Maternité

J'accompagne principalement des femmes qui cherchent à (re)trouver le chemin qui mène à leur véritable identité. A recontacter qui elles sont profondément, à s'épanouir et à s'accomplir pleinement.


Danseuse depuis mon plus jeune âge, la danse-thérapie a été une réelle révélation pour me reconnecter à mon corps en conscience. Se laisser guider, traverser, par mes émotions, mes sensations à travers le mouvement est encore aujourd'hui l'une des plus belles façons de contacter mon intuition et exprimer librement qui je suis.


40 vues

Marion Soeur-Warain

Hypnothérapeute diplômée par l'IFHE & HypnoNatal de Lise Bartoli

Thérapeute Danse Intuitive, l'intelligence du corps en mouvement

Auteure "Les routes de la liberté"

Vincennes (94) - Saint-Mandé (94) - Montreuil (93) - Paris (75)

Lyon Perrache (69002) - Vernaison - Charly - Millery (69390)

A distance - A domicile - En ligne

soeur.warain@gmail.com

©2023 by SKTR. Proudly created with Wix.com

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
Logo-doctolib-bleu-tr.png